3 étapes pour faire du chômage une opportunité. Coaching de reconversion

dans la presse / le 9 December 2013
En ces temps économiques troublés, le risque de se retrouver au chômage est presque omniprésent pour les cadres…
Mais en suivant quelques conseils pratiques, il est possible de mettre à profit cette période      d’inactivité professionnelle pour avancer dans sa carrière.
« Dès qu’on est au chômage, on veut très vite retrouver un emploi, de préférence dans le même domaine. Or, la vraie question, ce n’est pas “comment trouver un nouveau poste”, mais “qu’est-ce que je veux faire de ma vie ?”. Le chômage peut être très propice au changement. »

Partant de ce constat, Hélène Picot, coach et auteur de l’ouvrage “Sans emploi ? Trouvez votre voie et rebondissez !” (éd. Quintessence), propose un plan en trois étapes pour transformer sa période de chômage en un temps de réflexion plein d’opportunités.

Reconversion : Faire face au doute

« C’est une phase par laquelle passe tout chômeur, une période de doute, de baisse d’estime de soi, de questions de l’entourage, d’inquiétudes sur la rémunération… La première étape consiste à admettre que c’est tout à fait normal et que vous êtes comme tout le monde », explique Hélène Picot. Pour la combattre, la première chose à faire est de rester actif : la période canapé-dépression n’a rien de productif. Reconstruire son estime de soi est tout aussi important. Sports, sorties culturelles, exercices de respiration, font partie des activités qui peuvent être mises en place dans cette phase de décompression.

Se connaître et changer si besoin

« Il est indispensable de prendre du recul, de prendre le temps de se poser et de se demander ce qu’on veut faire exactement. » Vous visez une reconversion ? Pourquoi pas, mais sachez que votre métier n’est pas forcément le problème : parmi les témoignages recueillis pour la rédaction du livre, certains professionnels ont décidé de continuer à exercer les mêmes fonctions au sein d’un organisme différent, tout simplement. Le changement de région, de type d’entreprise, ou encore de collègues peut suffire à vous rendre l’enthousiasme de vos débuts ! L’un des aspects les plus importants de ce travail personnel ? Combattre les “croyances limitantes”, cette tendance à se dire qu’on n’y arrivera pas ou qu’un rêve n’est pas réalisable. « Il faut rester optimiste, conseille Hélène Picot, même

Pour retrouver les 3 étapes pour faire du chômage une opportunités, cliquez ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *