Les freins à la reconversion

Coaching, Conseils au quotidien / le 19 mai 2017

La reconversion vous trotte depuis très longtemps dans la tête. Cela vous fait rêver mais vous n’osez pas vous lancer. Petit focus sur les freins au changement.

Arrivent en tête de liste, le temps et l’argent. Qui n’a jamais dit, si j’avais le temps et/ou l’argent, je créerai mon entreprise ou je ferai le tour du monde ? Au risque de vous décevoir il y a de fortes chances pour que cela ne se produise jamais. A force d’attendre le fameux déclic et le coup de pousse merveilleux d’un événement extérieur, vous ne ferez strictement rien. Alors inversez la donne et mettez-vous à l’action. Dès que vous aurez fait ce premier pas, je vous assure qu’une myriade d’opportunités fera son apparition. N’oubliez pas que la majeure partie des créateurs d’entreprise ont commencé sans le sou.

Vient ensuite la question de l’entourage. « Es-tu bien sûr de vouloir te reconvertir à ton âge ? », « Mais comment vas-tu t’en sortir financièrement ? », « je connais quelqu’un qui a voulu faire ce métier, il n’a jamais pu en vivre. » pour ne prendre qu’un petit florilège des phrases assassines…
Autant vous l’avouer tout de suite, oui, la « gestion » de l’entourage lors d’une reconversion et/ou d’une création d’entreprise est la chose la plus compliquée. En fait, sous couvert de dire les choses « pour votre bien », les personnes vous renvoient leurs propres peurs et freins. C’est ce que j’appelle le « mine de rien, je te transmets mon angoisse ». Or, ces personnes ne sont pas vous, elles ont leur propre cadre de référence et n’ont, inconsciemment, pas envie que vous changiez. Alors croyez en vous et pendant un certain temps, essayez de fermer vos écoutilles pour ne pas être pollué par les peurs d’autrui.
Un conseil : choisissez une personne ressource à qui vous pourrez parler de vos succès, de vos doutes, de vos angoisses et n’en parlez qu’à cette personne. Quant aux autres, ne les informez que des bonnes nouvelles. Autant mettre toutes les chances de votre côté.

Mais le pire des freins… c’est vous ! Comment voulez-vous réussir si vous ne croyez pas en vous et si vous pensez, à tort, que vos rêves, ne sont que… des rêves.

Je vous assure que nous avons tous en nous un potentiel incroyable et que la meilleure manière de faire qu’un rêve se transforme en réalité c’est d’y croire et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour y arriver.
S’il-vous-plait, n’oubliez pas vos rêves, cultivez-les, c’est le terreau d’une vie épanouie. Ne vous laissez pas engluer par la morosité ambiante, il y a pleins de belles histoires à découvrir et surtout à créer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *