Chômeurs : des conseils pour rebondir ! Coaching de reconversion

dans la presse / le 9 December 2013

Coaching de reconversion : Interview d’Hélène Picot sur Regionsjob

Directrice de pub pendant quelques années, Hélène Picot s’est reconvertie et vient de sortir son livre écrit pendant cette période : « Sans emploi ? Trouvez votre voie et rebondissez ! ». Un titre volontairement positif et incitatif qui peut inciter à la lecture comme susciter la méfiance de certains demandeurs d’emploi ou salariés malheureux au travail. Mais face à la morosité ambiante, Hélène Picot dit stop et assume.
Elle-même passée par le chômage, elle a su rebondir et propose aujourd’hui des astuces, des conseils, des méthodes, inspirés de son vécu et de son expérience de coach. A la fin de l’ouvrage les lecteurs pourront même découvrir des témoignages de personnes qui ont justement « rebondi ». Alors même si être positif n’est pas à la mode, lisez ce livre, il ne pourra vous faire que du bien… Entretien avec l’auteure Hélène Picot.

Vous avez quitté votre poste puis vous vous êtes reconvertie. En quoi cela vous a incité à écrire ce livre ?

Effectivement j’ai été licenciée économique en 2011 et au même moment j’ai subi une opération chirurgicale … Tout cela m’a fait prendre conscience qu’il fallait vraiment que je change de voie ! J’avais un très bon poste puisque j’étais directrice de publicité, je gagnais très bien ma vie, j’étais plutôt performante, mais mon travail n’avait pas assez de sens pour moi. J’ai rebondi très rapidement. J’ai suivi ma formation de coach dans la foulée mais j’ai pu voir beaucoup d’autres chômeurs dans le doute, n’osant pas entamer de reconversion, ne sachant plus vers quoi s’orienter. Ils avaient en quelque sorte oublié leurs rêves de jeunesse… Alors je me suis dit que je devais capitaliser sur mon expérience et en faire un livre pour les aider.

En quoi votre livre est-il différent des autres sur la reconversion ?

Il y a deux types d’ouvrages. On trouve beaucoup de livres du genre « Devenez l’auteur de votre vie », « Créez la vie qui vous convient »… et il y a les livres écrits par les chômeurs ou anciens chômeurs comme moi, qui savent par quelles phases on peut passer dans ces situations-là et donnent des conseils tirés de situations vécues.

Par quels stades identiques à ceux que vous décrivez être-vous passée lors de votre période de chômage ?

Certaines périodes décrites dans le livre, je les aies vécu, d’autres m’ont été rapportées en entretien. Evidemment chacun a sa propre expérience mais bien souvent les personnes ayant eu une mauvaise estime d’elle-même ne vont pas se sentir capables d’entamer une reconversion par elles-même. Celle-ci va donc être plus compliquée car elles ne se laissent pas le droit de réussir… Faire ce premier pas d’y croire va donc tout changer et les rebooster pour la suite.

« Retour aux sources », « Offrez-vous des journées plaisir », « Adoptez une attitude positive »… Vu la conjoncture actuelle, les conseils que vous donnez ne vont-ils pas paraître un peu utopistes ou faciles pour les personnes en situation précaire ?

Le livre n’est bien évidemment pas fait pour les personnes en grande précarité. Lorsque l’on est dans ce genre de situation, la priorité n’est pas de s’acheter un livre… Mais cette question est tout à fait légitime. Le plus facile est de ne rien faire mais c’est triste. Le plus dur, c’est le premier pas. Je coache des demandeurs d’emploi et des salariés qui se sentent perdus et ne s’épanouissent plus. Je les aide donc à trouver quel métier est fait pour eux. Dans ce cas procéder par étape, retrouver un emploi et ensuite réfléchir à ce que l’on aimerait vraiment faire.


Dans quel état d’esprit faut-il être pour lire le livre ? Peut-on le conseiller à tout le monde et à tout moment de la période de chômage ?

Il convient aux personnes en quête de sens, qui ont vraiment envie de changement, de reconversion et ouvert à d’autres méthodes. Le coaching apporte la mise en mouvement et l’écoute.

D’après votre expérience en tant que coach, quelle est la manière la plus efficace de rebondir ?

Il faut d’abord voir une issue, être dans la projection, et là c’est parti : trouver les financements, créer son entreprise, changer de travail… Il faut absolument retrouver cette capacité à se projeter. Se dire que l’on peut être heureux et réussir en faisant autre chose. Et il faut arrêter avec la morosité ambiante !

Pour lire la suite, cliquez ici !

Vive la reconversion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *