Donner, c’est recevoir.

Conseils au quotidien, Développement personnel / le 18 septembre 2017

Il y a un adage que j’apprécie beaucoup et que mes coachés m’entendent répéter souvent c’est, “Demandez et vous recevrez”. Ce qui est tout à fait vrai lorsque l’on casse nos conditionnements. La vie devient fluide, simple et nos intentions, nos vœux (lorsqu’ils sont justes) sont immédiatement exaucés… J’en fais l’expérience au quotidien.

Cependant, pour véritablement recevoir, il faut déjà être capable de donner. Il est impossible de remplir un vase déjà plein.
Ce que vous donnez (aux autres, à la nature, à la vie), vous le recevrez puissance 1000.
Il est impossible de “recevoir” de mauvaises choses si l’on en donne de bonnes. C’est l’effet miroir.
Pour simplifier :
Vous avez l’impression de ne pas être respecté, que la vie vous envoie sans cesse des épreuves, que vous êtes une sorte serpillière pour les autres MAIS est-ce que vous vous respectez vous-même ? Est-ce que les mots que vous prononcez à longueur de journée sont des mots plein d’Amour ou plutôt des plaintes incessantes ? Donnez-vous GRATUITEMENT aux autres (c’est-à-dire sans espérer un jugement favorable de la personne à qui vous avez donné ?).

Car tout d’abord, donner, aider les autres, faire plaisir en se disant qu’ainsi l’autre va nous aimer, se dire que nous sommes gentils, aidant, ce n’est pas donner véritablement, c’est espérer obtenir un retour positif.

Donner, c’est comme son étymologie l’indique, un don. Un don n’appelle pas le résultat. Vous donner car cela vous met en joie. Vous n’attendez rien en retour.
Aider un inconnu, sourire, discuter avec une personne âgée, donner du bonheur, avoir le mot réconfortant pour chaque personne que vous croisez, c’est vous remplir de joie et d’amour.

Que donnez-vous aux autres ? Je ne parle pas de vos amis, de votre boss ou de votre famille avec qui cela peut, parfois, être biaisé (je donne car j’ai toujours été identifié comme étant le “gentil” de la famille. Je donne pour que l’on me juge bien, etc…).
Mais que donnez-vous aux autres, aux inconnus, à ceux que vous ne reverrez jamais ?
Et surtout que vous donnez-vous à vous-même ? Vous jugez-vous ou vous aimez-vous véritablement. Inconditionnellement ?

J’aimerais faire une parenthèse sur le don lorsque vous êtes en reconversion. Vous entendrez des personnes (dont je fais partie) qui vous diront : “Arrêtez d’offrir vos services non stop ! Commencez à vous faire payer car votre travail a de la valeur, vous avez de la valeur !!!” et bien évidemment, je n’en démordrai pas. Mais ce conseil NE vaut QUE pour des personnes ne sachant pas se vendre et donnant tout, tout le temps.
Lorsque vous êtes au début de votre reconversion, n’ayez pas peur de donner, d’offrir, d’inviter gratuitement des gens à vos ateliers, etc… Vous allez ainsi vous tester (ou tester votre produit) et ferez parler de vous petit à petit. Et après quoi, vous pourrez vendre vos services.
Vous pouvez aussi fonctionner en participation libre, chacun donne ce qu’il veut/peut.

Dès à présent, faites le test. Sortez, aidez des étudiants sur leur CV, offrez un  de vos premiers ateliers, souriez aux inconnus, échangez deux mots sympas sur la jolie coiffure de la boulangère, aidez le couple de touristes américains qui galèrent avec la carte de Paris et surtout aimez-vous vous-même et acceptez de recevoir. OUVREZ VOTRE CŒUR.

Donnez, offrez au monde votre cœur grand ouvert, vous recevrez de la vie sa beauté et ses miracles…

Donner c’est recevoir,
celui qui donne est le plus riche des Hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *