Avant/Après : du tourisme aux teintures naturelles artisanales

Non classé / le 18 avril 2022

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous présente le parcours de Sonia, une ancienne super coachée passée de la Savoie à l’Ile de la Réunion et du Tourisme aux teintures naturelles artisanales.

1/ Bonjour, peux-tu te présenter :
Bonjour, je suis Sonia 39 ans, artisan teinturière, installée à la Réunion depuis 2 ans

2/ Que faisais-tu avant le coaching et que fais-tu maintenant ?
Avant le coaching, ma vie professionnelle était le monde du tourisme. Après une licence en gestion de l’hôtellerie et du tourisme j’ai travaillé 7 ans dans l’hôtellerie/restauration haut de gamme puis 4 ans dans un office de tourisme après la naissance de ma première fille.

Lorsque j’étais responsable de restaurant, je portais un uniforme, je devais gérer des équipes, des clients mécontents, des conflits entre employés, j’avais des horaires de travail d’une amplitude colossale, je travaillais tous les dimanches, les Noëls, les Nouvel ans… Le stress me dévorait, le corps et le mental. Devenue conseillère en séjour, le travail était moins éreintant mais le stress toujours présent devant le flot énorme de touristes râleurs et exigeants qui se déversait à chaque vacances. Je devais toujours travailler le weekend et les vacances scolaires (j’avais alors 2 enfants) et en période creuses s’accumulaient les tâches de bureau ennuyeuses et répétitives.

Aujourd’hui, je suis artisan teinturière. Je cueille des plantes, j’en extrait la couleur et j’imprime du tissu. Avec les tissus que je crée je confectionne des foulards, des sacs, des coussins et autres accessoires et objets déco textiles. J’ai déménagé à l’île de la Réunion, où des plantes fabuleuses poussent toute l’année. Je travaille chez moi, dans mon atelier, je vais cueillir mes plantes à pied ou à vélo (ça me fait une promenade) et quand je prends une pause café je regarde l’océan Indien. Je ne travaille (presque) que quand mes filles sont à l’école et je prends le max de temps libre le mercredi, pendant les weekends et vacances scolaires.

3/ Quels conseils donnerais-tu à ceux qui veulent changer de vie ?
Il y en aurait trop. Je pense qu’Hélène les donne tous dans ses vidéos !

Ne pas attendre l’approbation des autres pour se lancer, la plupart des commentaires que vous aurez en retour sont issus de personnalités et/ou pessimistes / adeptes de la sécurité et du CDI/ envieux qui sans l’avouer voudraient que vous ayez une vie aussi terne que la leur !
La vie c’est prendre du plaisir tous les jours, pas juste le dimanche et pendant ses 5 semaines de congés payés par an, et tant pis si les autres acceptent ce deal que la société impose, vous n’êtes pas obligé de faire pareil.
Savoir que tout changer, même à 180 degrés, c’est possible. Même si ça prend du temps, plus que prévu (c’est pas grave, c’est mieux que les 30 prochaines années à s’ennuyer et/ou se tuer à la tâche), même s’il faut faire des sacrifices comme baisser ses revenus ou tout vendre (c’est pas grave, les maisons ça se rachète, un style de vie peut se changer, l’argent ça va ça vient, c’est fait pour circuler) même s’il faut s’y reprendre à plusieurs fois, y croire et continuer.

Et enfin arrêter de se donner des excuses, il n’ y a pas de problèmes, que des solutions !

4/ Pourquoi avoir choisi la méthode Rêvez, Osez, Foncez et qu’est-ce qui t’a plu dedans ?
La détermination d’Hélène à nous faire réussir ! Qui insuffle l’enthousiasme qu’on ne génère pas forcément autour de nous !

Pour la part de rêve qui me semble essentielle. Parce que seul quelque chose qui nous botte vraiment peut nous donner la motivation nécessaire pour vaincre les obstacles qui se dresseront nécessairement sur la route. Les coaches qui proposent des reconversons raisonnées en fonction de ses compétences, c’est perdu d’avance, c’est comme les conseillers d’orientation du collège, ça ne sert à rien. Parce qu’ils ne prennent pas en compte le rêve. Le rêve est hyper important dans le processus et Hélène le place au centre.
Deuxièmement l’action, car les rêveurs qui ne réalisent jamais leurs rêves, ça ne fait pas rêver, justement ! Il nous faut le coup de pied au derrière pour le faire (ça c’est le job d’Hélène). Bref, seul, c’est dur. Se faire accompagner par Hélène, c’est maximiser ses chances de réussite.
Et ce qui m’a plu et auquel je ne m’attendais pas, c’est comment on change de vision sur la vie en général.

5/ La reconversion en une phrase pour toi ce serait quoi ?
Faire que se lever le matin pour aller travailler ne soit plus un poids mais un plaisir.

6/ Et aujourd’hui, où en es-tu ?
Aujourd’hui je suis dix fois plus heureuse qu’avant. Et je viens de me verser mon premier salaire, ce qui me confirme que j’avais raison de persévérer et me donne encore plus de confiance.

Quand je fais le bilan, je vois que je suis là où je voulais aller, j’habite dans le lieu qui me faisait déjà rêver enfant et qui me correspond à 100%, je suis libre de travailler quand comment pour qui pour quoi comme j’en ai envie, je vois le plaisir, parfois l’émerveillement des gens qui (re)découvrent la beauté et la magie de la nature à travers mes créations, et celui de mes enfants qui apprennent la valeur de ce qu’on fait avec amour, passion et ses dix doigts. Je ne suis ni plus riche ni plus pauvre qu’avant mais je suis active dans la manière dont je gagne mon argent, j’ai le sentiment de le mériter et qu’il ait du sens, et j’entrevois souvent de nouvelles opportunités. Je ne suis plus stressée, je suis en meilleur santé, je prends le temps de faire du sport, j’ai une vie sociale et familiale plus riche, et surtout le travail n’est plus du travail pour moi mais un lieu d’épanouissement, qui constitue une partie de moi.

Si vous voulez en savoir plus :
mail : kouleurlokale@gmail.com
Facebook : Kouleur lokale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *